35 origines au total et une de plus tous les jours !
Accueil Au hasard Les meilleures origines Les dernières origine Proposer une origine

Vous aimez le site ?



Le nerf de la guerre

On sait que les nerfs sont ces fibres (très nerveuses) qui, dans le corps humain, transmettent, entre autres, les ordres issus de notre cerveau vers nos membres.
Mais, au XIe siècle, lorsque le mot apparaît, cette acception moderne n'est pas celle initiale. En effet, le mot 'nerf' vient du latin 'nervus' qui, au sens propre, désignait de manière beaucoup moins spécialisée un ligament, un tendon ou une fibre quelconque et qui, au figuré, signifiait 'force', 'vigueur' et "partie essentielle (d'une chose)".
Et c'est bien ce sens figuré qui nous intéresse ici.

Car si, au Moyen Âge, une guerre servait aussi à s'enrichir en pillant les biens et les terres de l'adversaire ou en rançonnant l'ennemi, elle est bien plus souvent un gouffre financier en raison du coût des armes, de l'équipement nécessaire et de la solde des armées.
Si bien qu'il est difficile de mener 'correctement' une guerre lorsque les caisses sont totalement vides, l'argent étant cette "partie essentielle" sans laquelle la guerre ne peut qu'être perdue face à un ennemi mieux équipé car ayant plus de moyens financiers.

Selon les lexicographes modernes l'expression n'apparaît sous la forme actuelle qu'au cours du XVIIe siècle. Cependant, au XVIe, Rabelais parlait déjà du "nerf des batailles" et Jodelle (Lien externe) du "nerf de toute guerre".
Un peu plus tôt encore, Nicolas Machiavel citait un historien du premier siècle en écrivant : "Quinte-Curce a énoncé cette opinion en parlant de la guerre qui éclata entre Antipater, roi de Macédoine, et Lacédémone. Il rapporte que le manque d'argent força le roi de Sparte à livrer bataille, et qu'il fut vaincu ; et que s'il avait différé de quelques jours le combat, la nouvelle de la mort d'Alexandre se serait répandue dans toute la Grèce, et la victoire se serait déclarée pour lui sans combattre. Mais comme il manquait d'argent, et qu'il craignait que son armée ne l'abandonnât faute de paye, il fut forcé de tenter la fortune des combats. C'est à cette occasion que Quinte-Curce avance que l'argent est le nerf de la guerre."
Comme quoi, si la citation est juste, il y a bien longtemps que l'on s'est rendu compte que, sans argent, point de guerre digne de ce nom.

L'ancien sens figuré 'force' ou 'vigueur' a également été repris par Furetière lorsqu'il a écrit "L'argent est le nerf de la guerre, pour dire, c'est la force, le ressort qui fait agir toute l'armée".

Avez-vous trouvé cette origine intéressante ?