35 origines au total et une de plus tous les jours !
Accueil Au hasard Les meilleures origines Les dernières origine Proposer une origine

Vous aimez le site ?



Le Père noël

Bien qu’aujourd’hui très ancré dans les moeurs, c’est un personnage tout récent. Il a débarqué en France avec les Américains. Il date de la mode des grands sapins illuminés aux carrefours, et dans les rues des villes, le père Noël n’est pas si vieux qu’il le parait. Malgré l’opposition de l’Eglise à son égard, mais fortement promu par les médias, il s’est vu petit à petit parvenir à la première place, détrônant saint Martin ici, éclipsant quelque peu et de plus en plus saint Nicolas là, balayant bonhomme Janvier, surpassant Tante Arie dans la région de Montbéliard et de plus en plus supplantant « le petit Jésus ». A chacun, il a emprunté quelques traits typiques. Ainsi, comme la Tante Azie, il aime particulièrement pénétrer dans les maisons par la cheminée ou de saint Nicolas il a l’âge et la barbe.

Pourtant, le père Noël est unique, son habit est anglo-saxon. C’est un vieillard bien gaillard cependant, à la grande barbe blanche, revêtu d’une longue houppelande rouge bordée de fourrure et coiffé d’un bonnet rouge également agrémenté de fourrure immaculée, porte une hotte sur son dos, remplie, et même souvent débordante de jouets. Il se déplace à travers les airs sur un traîneau tiré par des rennes. il paraîtrait, d’après un tout jeune garçon, qu’il envisage dorénavant un moyen plus supersonique... Les enfants de l’an 2000 verront bien, mais pour l’instant le traîneau attelé de rennes tintinnabulant et fendant les airs convient bien à notre bonhomme... il dépose, durant la nuit, tous les cadeaux au pied de la cheminée ou de l’arbre.

Autrefois, il s’agissait de peu de choses; les sabots étalent déposés près de l’âtre avant d’aller se coucher. Le lendemain matin, les enfants découvraient dedans des gâteaux, des friandises. En fait, dès l’Antiquité, il était de tradition de s’offrir des cadeaux au moment du solstice d’hiver. Par la suite, ce sont les seigneurs dans les campagnes, les bourgeois dans les villes qui distribuaient aux enfants quelques gâteries. Peu à peu, l’habitude étant acquise, on leur a substitué quelques personnages légendaires et puisque c’était Noël, on a aussi imaginé que Jésus, enfant parmi les enfants, pouvait se charger à son tour d’apporter la joie sous forme de cadeaux.

Avez-vous trouvé cette origine intéressante ?